Games of Tron

Games of Tron

En septembre 2016 nous avons eu l’opportunité de travailler sur un projet de mapping vidéo interactif au sein du festival Numerik Games; un tout nouveau festival célébrant le numérique qui a lieu à Yverdon-Les-Bains.

NG16-GOT_3
Voir l’album Flickr au complet

Nous avons plus ou moins reçu carte blanche pour ce projet, donc notre plan consistait à ressortir et adapter l’un de nos anciens projets, nommé Wallo.

Wallo a connu plusieurs déclinaisons (Wallogram, Wallobot, etc.) au fil du temps. Il s’agit d’ un jeu de plateforme multijoueurs qui tourne sur un navigateur standard et se contrôle avec des périphériques mobiles, smartphones ou tablettes. Développé en HTML5, CSS3 et JavaScript, il pouvait s’exécuter sur n’importe quel navigateur et donc sur n’importe quel environnement système (iOS, Android, MacOS, Windows, Linux, etc.). N’importe qui, disposant d’une connexion internet, d’un ordinateur et au minimum d’un smartphone, pouvait lancer une partie et la joindre sans installer quoi que ce soit. Un atout au niveau de l’accessibilité.

Au premier regard, adapter ce jeu pour Numerik Games ne semblait pas trop compliqué. Il suffisait d’améliorer la stabilité et de créer des niveaux adaptés à l’architecture du bâtiment sur lequel nous allions projeter (le Temple sur la Place Pestalozzi). Nous avons très vite réalisé que cela allait être plus compliqué. Wallo a été développé pour une dizaine de joueurs simultanés et les technologies qui rendaient le jeu tant accessible étaient loin d’être optimisées pour l’univers du jeu.

Numerik Games était l’occasion rêvée pour passer d’une dizaine à une centaine de joueurs, soit une opportunité à ne pas manquer.

Games of Tron - architecture système

Architecture système

Nous avons donc rapidement décidé de changer de moteur de jeux, en basculant sur Unity, un moteur plus performant et raisonnablement accessible. Nous avons également testé divers services d’hébergement afin de pouvoir disposer d’un serveur performant, susceptible de satisfaire largement les demandes de connexion. Enfin, grâce aux efforts conjoints du service informatique de la HEIG-VD, de la Ville d’Yverdon-les-Bains et de la société Wifx, nous avons pu mettre en place un wifi public avec une latence très basse, comme backup à la connexion 4G qui n’est jamais très stable en milieu festivalier. Le but de ces changements consistait à s’assurer que l’infrastructure puisse supporter au moins une centaine de joueurs simultanés.

Au delà des performances techniques, nous avons eu également à résoudre un problème du côté du gameplay. En effet, comment différencier les joueurs afin que chacun puisse reconnaître son « avatar » et comment rendre le jeu amusant et facile d’accès, sachant qu’une centaine de joueurs allait potentiellement occuper un seul et unique écran?

Pour différencier les « pions » des joueurs, Wallo utilisait la couleur; une solution raisonnable pour sept à huit personnes, voir une dizaine tout au plus, l’oeil humain étant passablement limité dans sa capacité à différencier les couleurs. De plus, le mapping vidéo se déroule rarement dans des conditions idéales. La surface du temple sur laquelle nous allions projeter est composée de briques jaunes et la place dégage une lumière ambiante non négligeable, soit autant de facteurs susceptibles de dégrader l’expérience visuelle. Prenant tous les paramètres en compte, la solution finale consistait à limiter le nombre de couleurs à six et à ajouter un caractère au centre du « pion » (A, B, …, 1, 2, …, $, #, …), tout en filtrant ceux qui se ressemblent trop (M et W, Z et N, O et 0, etc.), sachant que les pions devaient pouvoir « rouler » ou tourner sur eux-mêmes. Nous avions désormais un peu plus de 100 visuels uniques!

La surface de jeu limitée par l’écran était la prochaine question à aborder. Quelle est la taille idéale d’un pion? Plus il est grand, plus l’espace de jeu est encombré, et plus il est petit, plus il devient difficile à distinguer. Par ailleurs, à l’exemple de Wallo, dix joueurs, une simple course avec un début et une fin, puis un vainqueur après une ou deux minutes de jeux… c’est sympa et ça fonctionne. Chacun dispose d’une bonne chance de gagner et l’ensemble n’est pas trop chaotique. Mais avec 100 joueurs c’est une autre histoire! Nous avons donc choisi de multiplier nos chances de succès en développant cinq types de mini-jeux (cf. vidéos ci-dessous) et en espérant qu’au moins l’un d’entre-eux fonctionnerait bien en mode « massif ». Pour l’anecdote nous avions prévu de pouvoir modifier la taille des pions en temps réel, ce qui s’est avéré bien utile.

Au final, les jeux avec gravité se sont révélés relativement chaotiques lorsque le nombre de joueurs était supérieur à deux ou trois dizaines. Une partie des joueurs a passé son temps sous d’autres joueurs qui essayaient d’atteindre les prochaines plateformes et si par chance il arrivaient à sortir de la foule, alors ils devaient encore éviter d’autres joueurs qui tombaient de plus haut. La forme verticale de la surface de jeux n’aidait pas non plus. Nous avons finalement dû mettre de côté nos deux modes avec gravité pendant les heures de pointe, ce qui nous a tout de même laissé 3 jeux “top-down”. Un shooteur, un jeu de course, et un jeu où il faut nettoyer l’écran.

Equipe support au public

Equipe support au public

Beaucoup d’autres questions se sont posées, mais notre “Games of Tron” aura été une bonne première entrée en matière dans un domaine qui n’a jamais vraiment été exploré. Malgré quelques soucis inévitables compte tenu de l’envergure du projet et du temps qui nous était donné pour le produire, c’était un succès. À la fin du weekend, les chiffres nous montraient que plus de 700 téléphones s’étaient connectés à nos jeux pour jouer plusieurs milliers de parties!

Pour 2017 nous avons la chance de tenter quelque chose de nouveau, en exploitant la caméra des téléphones qui devrait permettre de reconnaître le temple. Il y aura donc toujours une partie interactive où le public pourra interagir, mais cette année nous offrons également l’opportunité à d’autres personnes de se lancer dans le mapping vidéo. Nous avons lancé un appel à projets dont le but consiste à collecter des vidéos et/ou des images, libre à vous de vous inscrire en cas d’intérêt!

Donc peut-être à bientôt à Yverdon-les-Bains pour Numerik Games 2017!

Les minis jeux:

La playlist (soirées complètes):

Playlist sur YouTube

Photos d'ambiance

Photos d'ambiance

Coupures de presse, extraits

Coupures de presse, extraits

Réactions Facebook, extraits

Réactions Facebook, extraits

+ Aucun commentaire