Interview d’une alumni: Laurence Droz

Interview d’une alumni: Laurence Droz


Avec son esprit créatif, elle a fondé la marque Zigoto qui propose des sacs à dos originaux, pour les enfants. Ces créations sont des modèles uniques, 100% fait mains, issus de chutes de tissu et fabriqués en Suisse.

Après quelques années en Architecture à l’EPFL, qu’est-ce qui vous poussé à choisir la formation d’ingénieurs des médias ?

Quand j’ai arrêté mes études d’architecture, j’ai toujours gardé l’idée de reprendre une formation. Ca m’a pris quelques années avant que je trouve un nouveau domaine de prédilection et les nouveaux médias m’ont tout de suite fascinée (à l’époque, on parlait de multimédia et les sites Internet avaient encore des liens en bleu / violet !). Quand je suis tombée sur la formation COMEM+, je savais qu’elle était pour moi alors j’ai attendu que la première année se déroule, histoire que les choses se mettent en place et je me suis inscrite à la deuxième volée. Le fait d’obtenir un diplôme HES en 3 ans était également un très bon argument pour quelqu’un qui reprend des études à 28 ans !

Que vous a apporté la formation dans votre métier actuel ?
Indéniablement, les connaissances pluridisciplinaires. Cette formation permet d’avoir en main une sorte de couteau suisse multi-lames. On a en main des outils de gestion, de communication sans oublier la technologie. Bref, on peut tout faire ou presque et quand ce n’est pas le cas, on sait comment chercher les compétences ailleurs. Un des autres aspects est celui d’être toujours en éveil et à l’écoute de ce qui se passe dans notre domaine.

Quel est votre meilleur souvenir de la HEIG-VD ?
Difficile car j’en ai beaucoup alors je dirais l’ambiance lors de nos travaux de groupe qui partait souvent en sucette, fatigue aidant.

Que vous a apporté votre travail de Bachelor intitulé « Etude de faisabilité d’un nouveau concept d’e-restauration » Dans votre carrière professionnelle ?

En tout cas pas de trouver un job… (en 2002, c’était la bulle Internet) mais il m’a permis de monter ma boîte et ça, ça vaut tout l’or du monde !

Comment vous est venu l’idée de fonder la marque de sacs à dos pour enfant Zigoto ?
Lors d’une discussion avec ma maman, une excellente couturière. On cherchait des idée pour ses ventes de Noël et puis on s’est prises au jeu. D’ailleurs, ça reste un projet pour se faire plaisir car nous n’avons ni le temps ni l’ambition d’en faire autre chose pour le moment !

Quelles sont les qualités requises pour votre job ?
Toujours le fameux couteau suisse ! Savoir un peu tout faire, rencontrer des gens, communiquer, etc. On doit se montrer curieux et débrouillard quand on veut entreprendre.

Est-ce pour vous une chose importante que vos pièces soit assemblées en suisse et pourquoi ?
C’est important pour moi que les projets que je développe soit en accord complet avec mes valeurs et là on parle de durabilité.

Un conseil à donner aux futurs diplômés ou aux étudiants actuels ?
Qu’ils prennent du plaisir dans leurs études car c’est un moment particulier qui passe très vite.

Quel est votre super-pouvoir ?
Ma frustration la plus grande est d’avoir un tas d’idées et de ne jamais pouvoir les réaliser faute de disponibilité. J’adorerais donc pouvoir me cloner !

Lien

Laurence Droz, diplômée en 2001

+ Aucun commentaire