China Hardware Innovation Camp (CHIC) 2019

La 5e édition du China Hardware Innovation Camp (CHIC) a démarré en octobre 2018 avec différentes équipes composées d’étudiant-es des Facultés des HEC de l’UNIL, de l’EPFL et de l’ECAL.

Début 2019, des étudiant·es de la HEIG-VD ont rejoint le programme avec l’objectif de réaliser un prototype d’objet connecté, durant l’été, et en Chine. Une équipe multidisciplinaire a été formée :

  • Benoît Schopfer – Ingénieur logiciel, HEIG-VD
  • Basile Ninin – Ingénieur microtechniques, HEIG-VD
  • Jessica Schmid – Ingénieure électronique embarquée, HEIG-VD
  • Ilaria Bassi – Business manager, HEIG-VD
  • Fabien Roy –  Designer industriel, ECAL
  • Jeremy Roth – Ingénieur média, HEIG-VD

Le projet a pris forme en février. L’idée consistait à développer un système pour la physiothérapie, destiné aux personnes ayant subi une opération du genou. Le système est composé d’une genouillère intelligente qui permet de mesurer, transmettre des résultats et proposer des exercices de rééducation via un smartphone. Une application prend en charge les données des exercices et permet de communiquer avec le physiothérapeute qui suit et conseille le patient à distance. Le but de l’exercice était de réaliser un prototype du système, genouillère et application, en faisant appel à l’ensemble des compétences de l’équipe, avec une bonne coordination et gestion du projet.

L’équipe a également mené une enquête sur le marché, dans l’intention d’identifier les concurrents éventuels, et de proposer des modèles de vente et de distribution. Le coût de production était naturellement un point central du projet. Il ne s’agissait pas seulement de le calculer, mais également de l’optimiser.

Le point culminant de l’exercice se déroulait à Shenzhen en Chine. Du 9 au 19 juillet, chacun travaillait quasiment jour et nuit pour finaliser le prototype. Les équipes étaient accompagnées par des professeurs aux profils variés à même de fournir du soutien à large échelle. Il était indispensable de travailler en parallèle pour réussir. Pendant qu’une partie de l’équipe réalisait les logiciels et les circuits imprimés à la x.factory, l’autre travaillait sur le terrain en faisant des enquêtes auprès des hôpitaux, salles de gym, etc. Un étudiant a, depuis la Suisse, contacté une entreprise de fabrication de tissus qui s’est montrée très coopérative: elle a permis, en quelques jours seulement, de réaliser la genouillère correspondant aux plans fournis. Chaque jour, des rencontres et des visites ont été organisées pour enrichir l’expérience en Chine et à plusieurs reprises les équipes ont été invitées à présenter leurs projets à travers des ‘pitchs’ de 2 à 5 minutes.

Pendant la durée du projet, chaque participant·e a pu accumuler un nombre incalculable d’expériences, uniques, riches, multidisciplinaires et interculturelles.

Qu’est-ce que le CHIC?

Le CHIC est un programme soutenu par différentes institutions dont le Canton de Vaud, le Collège des Humanités de l’EPFL et la Faculté des HEC de l’UNIL. Lancé par Marc Laperrouza, chargé de cours à HEC Lausanne et collaborateur scientifique à l’EPFL, le programme a pour objectif de passer de l’idée à la réalisation concrète d’un objet connecté à travers les travaux de Bachelors. Les équipes, au sein desquelles les compétences sont complémentaires (futurs ingénieur·e·s, designers industriels, économistes ou informaticien·ne·s), œuvrent ensemble pour la conception des prototypes. Lors du programme, un voyage en Chine (Shenzhen et Hong Kong) leur permet ensuite de produire en quantité limitée.

Quelques impressions

+ Aucun commentaire